Roots, c’est un mot qu’on évoque souvent lorsqu’on parle quand bien même de la culture jamaïquaine et pourtant c’est un mot très associé à la musique reggae. Bien évidemment, le reggae est un style, un genre de musique qui date des années 1960 environ. Par ailleurs, il a bien été évident que l’on associe la culture jamaïquaine à la musique reggae. Le reggae est populaire, c’est-à-dire que c’est une musique spontanée, simple et ouverte. Elle est née entre l’expansion du ska, du rock et du blues d’où la qualification ouverte portant sur la musique reggae.

Les dessous d’une musique riche

Le point fort de la musique reggae est qu’elle est porteuse de culture, de valeurs et de couleurs. En effet, les adeptes de la musique reggae ont tous un style vestimentaire, un comportement et une manière d’agir typiquement reggae. À la base, la musique reggae s’est inspirée du jazz, des musiques militaires et de genre de musique qui libèrent le compositeur, bien qu’à cette époque, elle naît dans les champs et cultures d’esclaves. La musique reggae pourrait donc être un élément fédérateur ; mais beaucoup d’auteurs ont traduit cette révélation d’une révolution, de désir de contredire et de s’émanciper.

Les meneurs de la musique reggae

Comme tous genres de musique, le monde met une image sur la musique reggae. On pensera évidemment en première position, Bob Marley, intelligent, mais très penseur. Il est jusqu’à maintenant considéré comme l’ambassadeur de la musique reggae. À partir de ses compositions, de nouvelles facettes de la musique reggae sont apparues, elle serait alors, une musique pour l’homme de la rue, pour l’homme pauvre et mal habillé. Pourtant les réalisations de Bob Marley même ont contredit cette approche. La musique reggae est fédératrice, elle rassemble différentes populations autour d’un univers libéral. À partir de cela, les analystes de la musique du monde diront qu’elle n’est pas assez recherchée et pourtant cette diversité fait le potentiel même de la musique reggae ; de là aussi découle la nomination des premiers vrais ambassadeurs de la musique reggae étant donné que cette dernière a évolué dans les temps et dans les styles de musique différente, difficile de définir le grand-père fondateur de ce genre musical.

Plus tard, dans les années 2000, la dépréciation de la musique reggae s’est remarquée ; elle donnait facilement une étiquette malsaine étant donné les fondements de ce genre musical. En même temps, Bob Marley avait disparu, quoique ses œuvres ont quand même été surexploitées par la relève reggae. Aujourd’hui donc, il est important de noter que les adeptes de musique reggae demeurent les mêmes qu’avant, ceux qui auront reçu le partage de la culture depuis son père ; ceux-là on pourra facilement les identifier, aux signes et aux symboles qui caractérisent la musique reggae.

Le risque auquel la musique reggae fait face aujourd’hui à la mondialisation de ce genre de musique, la fusion entre les rythmes et l’audace des nouveaux compositeurs de faire diffuser une musique reggae n’ayant pas ses vraies racines en Jamaïque.

Articles connexes