Les origines de la musique classique trouvent sa source pendant la période dite classique, au milieu du XVIIIe siècle. La musique classique fait référence à une musique posée, étudiée et caractérise une certaine catégorie de gens plus ou moins cultivés. D’où le cliché de musique intelligente pour les intelligents.

Une musique intelligente pour les intellectuels

Par ailleurs, s’oppose à la musique classique, la musique populaire, moins élaborée et beaucoup plus libérale. Cette dernière, elle se base sur la spontanéité, le mélange de rythmes et la vivacité, contrairement à la musique classique. On en conclut donc que les cibles de la musique classique et de la musique populaire sont totalement différentes.

Étant donné que la musique classique use de techniques sonores et musicales complexes, il est bien évident que les pionniers de la musique sont tout autant. C’était alors des musiciens, à la fois compositeurs, bien évidemment qui n’hésitaient pas à réfléchir longuement avant la composition même. En ce sens, les meneurs de la musique classique se sont fait un nom jusqu’à ce jour. Ils figurent parmi les vitrines de la bourgeoisie et de la richesse culturelle.

Naissance de la musique classique

Jusqu’à nos jours, les initiateurs de la musique classique sont restés dans les répertoires. Lorsque l’expression : « les grands classiques » est utilisée, on ne parle pas que de la composition, mais surtout de la signature qui va avec. Rien à dire, les avis sont unanimes, le grand fondateur de la musique classique est sans hésitation Ludwig Van Beethoven, les courants de styles musicaux qu’il a développés ont été les premières sources de la musique romantique qui apparaîtra plus tard. Parmi les noms de la musique, on peut également citer Johan Sebastien Bach. Tous deux sont deux personnages respectés dont les capacités intellectuelles ne sont pas comparables. L’image et l’identité de ces deux personnes ont également contribué à vulgariser la musique classique, ce qui était un moyen de la rendre beaucoup plus accessible. Mais la musique elle-même faisait objet d’influence. Effectivement, la musique classique est source principale des musiques populaires beaucoup plus romantiques. Au tout début, elle a été qualifiée de musique occidentale, vu les premiers adeptes de la musique classique, aujourd’hui, elle a trouvé sa place même dans les sessions d’improvisation bien que la musique à ce stade soit revisitée.

Par-dessus tout, la musique classique est associée à un patrimoine culturel riche, en ce sens, il est surement préférable pour les relèves qu’on associe, toujours, un personnage intelligent et posé à la musique classique. C’est-à-dire que les attentes des suiveurs de la musique classique aimeraient s’identifier dans la musique vulgarisée, dans la sagesse de ces textes et dans l’enrichissement de la composition même.

Toutefois, la musique classique est aujourd’hui vulgarisée, elle ne possède plus les traits attrayants de jadis à cause de la généralisation des styles de musique et du cliché qu’on associe souvent au personnage écoutant de la musique classique.

Articles connexes